Gratuité des transports publics - www.rezocitoyen.org

Accueil du site > Poitou-Charentes > NPA > Gratuité des transports publics

Gratuité des transports publics

, par NPA 86vendredi 6 janvier 2017

Voir en ligne : http://www.npa86.org/IMG/pdf/prenon...

Pourquoi la gratuité des transports en commun ?
Le droit aux transports, au déplacement.
Pouvoir se déplacer sans contrainte devrait être un droit fondamental.
Que ce soit pour se rendre au travail, chez le médecin, à l’école, faire des courses ou encore avoir accès aux loisirs. La marche ou le vélo sont souvent bien insuffisants, il faut donc d’autres moyens de déplacement notamment les bus, mode de déplacement collectif plutôt que la voiture. Depuis de nombreuses années nous défendons l’idée que le prix ne doit être un obstacle pour personne et les bus doivent donc être gratuits.

La gratuité ferait-elle perdre de la valeur ?

Un bien qui est gratuit ne perd pas pour autant sa valeur et n’est pas plus dégradé que s’il était payant, au contraire. Il devient un bien commun, utile à tout le monde et ça ne serait dans l’intérêt de personne de l’abîmer. D’ailleurs nous ne payons pas directement lorsque marchons sur les trottoirs, allons dans les parcs, à l’école etc... Si l’on prend l’exemple de la ludothèque, les enfants empruntent des jeux gratuitement mais ne les abîment pas sinon ils ne pourraient plus jouer avec.

De plus, la gratuité ne s’oppose pas à la qualité. Nous souhaitons des bus et un réseau de qualité ainsi qu’une augmentation de la fréquence des bus (toutes les 10 minutes maximum).

Et le coût ?

Dans les recettes qui concernent les transports en commun, seulement 17% est dû aux achats de tickets et abonnements. La gratuité a été estimée à environ 5 mil-lions d’euros par an à Poitiers.

La gratuité est un choix politique
Cela reviendrait à faire quelques dépenses en moins.
Voici quelques exemples :
- suppression des coûts d’investissement, de maintenance, d’entretien et d’évolution technologique des validateurs(Grand Poitiers vient de dépenser 2,5 millions pour renouveler le système de billettique)
- suppression des coûts d’édition des titres de transports.
Sans compter le gain de temps aux arrêts.
Nous ne voulons pas faire payer cette gratuité aux habitants, c’est pour cela que nous ne sommes pas favorables à une hausse des impôts locaux, mais plutôt pour une augmentation de la taxe transports versée par les entreprises.
Dans le même temps, d’autres dépenses peuvent être supprimées en fonction là aussi des choix politiques. Nous pourrions refuser de financer les LGV, les écoles privées etc...

Les transports en commun, un service public pour tous

La gratuité des transports en commun est une mesure écologique et sanitaire (réduction des gaz à effet de serre, des embouteillages, des accidents et un air plus sain à respirer).C’est également une mesure sociale et féministe car on le sait, parmi les plus précaires se trouvent notamment les femmes et plusieurs études montrent que lorsque les transports sont gratuits, ce sont majoritairement ces dernières qui les utilisent.

Toutes les mesures sociales (gratuité pour les chômeurs, tarifs préférentiels pour les jeunes, etc.) ne servent pas à donner une liberté, ce sont des mesures d’assistance, attribuées à celles et ceux qui peuvent prouver leur statut particulier ce qui revient à mettre les gens dans des cases.

La gratuité doit être une gratuité d’émancipation, qui libère toute la circulation dans les villes.

Manon Labaye Militante du NPA, conseillère municipale du groupe "Osons Poitiers écologique, sociale, solidaire et citoyenne" à Poitiers

ajouter un commentaire

2 Messages de forum


Pour signaler un dysfonctionnement technique ou un contenu qui n’est pas à jour cliquez ICI

Site optimisé pour Mozilla/Firefox. Nous recommandons à nos lecteurs d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox afin de protéger leur vie privée.
Vous disposez d'un droit de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi "Informatique et Libertés "). Pour l'exercer,adressez vous à l'association Rézo Citoyen, Maison des Associations, 21, allée Baco, 44000 Nantes: Contacter Rézo Citoyen
|Signaler un contenu illicite |Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accueil du site | Qui sommes nous | Espace privé | SPIP | Rézo Citoyen soutien la Coop Ouvaton