Le temps des paroles est passé, il faut maintenant des actes - www.rezocitoyen.org

Accueil du site > Pays de Loire > AFPS-44 > Le temps des paroles est passé, il faut maintenant des actes

Le temps des paroles est passé, il faut maintenant des actes

, par AFPS-44jeudi 21 décembre 2017

Voir en ligne : http://www.france-palestine.org/Le-...

Seuls contre tous, les États-Unis ont opposé leur veto lundi 18 décembre à une résolution soumise au Conseil de sécurité de l’ONU appelant Donald Trump à revenir sur sa décision de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël.

Ils ont été désavoués magistralement par tous les autres membres du Conseil de sécurité, dont la France et la Grande Bretagne, ainsi que la Chine et la Russie. En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, piétinant ainsi le droit international et les droits humains, Donald Trump avait montré le vrai visage de la politique états-unienne à ceux qui en doutaient : les États-Unis sont maintenant discrédités, et font l’unanimité contre eux.

Pendant ce temps le peuple palestinien, lui, doit faire face à la répression féroce de l’armée israélienne d’occupation, à Jérusalem, dans l’ensemble de la Cisjordanie, dans la Bande de Gaza : les enfants et les jeunes sont notamment la cible privilégiée de violences révoltantes ; des rapports officiels font état de l’usage massif d’armes de guerre face à des manifestants désarmés. 11 Palestiniens ont été tués et 350 blessés depuis l’annonce de Trump. Le silence des pays occidentaux dont la France n’est plus acceptable : cette répression doit être dénoncée avec force et il n’est plus possible de laisser le peuple palestinien, sans protection, à la merci d’une armée d’occupation qui se croit tout permis. Un mécanisme international d’observation et de protection du peuple palestinien doit être mis en place d’urgence et la France doit en prendre l’initiative.

Sur le plan diplomatique, il est grand temps de constater que les États-Unis sont sortis du jeu et que le prétendu "Accord du siècle" de Trump n’est rien d’autre qu’un jeu de dupes qui ne trompe plus personne. Encore faut-il le lui faire savoir à lui et à son ami Netanyahou et enterrer définitivement cette « supercherie du siècle ».

La France doit renoncer à toute illusion sur les dirigeants israéliens qui ne respectent que le rapport de forces. Elle doit reprendre son initiative comme elle s’y était engagée à la conférence de Paris, en mobilisant le maximum de pays pour imposer à Israël le respect du droit. Elle doit marquer sa volonté de rompre avec la culture du fait accompli, et tenir sa promesse en reconnaissant l’État de Palestine dans les frontières d’avant 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

Elle doit également :

soutenir les Palestiniens dans leurs efforts diplomatiques pour être admis comme État membre à l’ONU.
montrer son attachement au droit et à l’éthique en soutenant la publication de la base de données des entreprises exerçant des activités dans les colonies israéliennes.

Enfin, la France doit mettre sur la table la question des sanctions, indispensables pour imposer à l’État d’Israël le respect du droit.

C’est ce que demandent, dans la rue, des milliers de citoyen.ne.s partout en France depuis le 7 décembre.

Le Bureau national
20 décembre 2017

ajouter un commentaire


Pour signaler un dysfonctionnement technique ou un contenu qui n’est pas à jour cliquez ICI

Site optimisé pour Mozilla/Firefox. Nous recommandons à nos lecteurs d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox afin de protéger leur vie privée.
Vous disposez d'un droit de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi "Informatique et Libertés "). Pour l'exercer,adressez vous à l'association Rézo Citoyen, Maison des Associations, 21, allée Baco, 44000 Nantes: Contacter Rézo Citoyen
|Signaler un contenu illicite |Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accueil du site | Qui sommes nous | Espace privé | SPIP | Rézo Citoyen soutien la Coop Ouvaton