Retrouvez les interventions du groupe des élu.e.s de gauche lors de la séance du vote du budget 2018 - www.rezocitoyen.org

Accueil du site > Poitou-Charentes > Parti Socialiste-PCh > Retrouvez les interventions du groupe des élu.e.s de gauche lors de la (...)

Retrouvez les interventions du groupe des élu.e.s de gauche lors de la séance du vote du budget 2018

, par manonmardi 8 mai 2018

Voir en ligne : http://www.vienneagauche.fr/retrouv...

 

Sandrine Martin, présidente du groupe des élu.e.s de Gauche du département dans le cadre du vote du budget 2018

 

Revenons à ce qu’est une priorité : fait pour quelque chose d’être considéré comme plus important que quelque chose d’autre, de passer avant tout autre chose.

Les mots ont un sens M. Belin, quand on a 14 priorités, en réalité on n’en a aucune.

Dans les définitions possibles, on a également, le fait de précéder dans le temps.

Alors on a bien compris que l’Historial et l’Arena, que vous souhaitez terminer et inaugurer au 1er trimestre 2021, sont vos priorités absolues.

Que les collégiens de Ronsard en REP continuent à étudier dans les algecos,

que l’isolation du collège George Sand en REP + ne soit pas intégrée dans votre plan collège, cela semble beaucoup moins important.

Je vous le confirme, M. le Président, nous n’avons pas la même définition du mot « priorité ».

Vous avez été gêné lorsque j’ai, dès lundi, dans la presse que vous naviguiez à vue. Là aussi cela mérité une explication.

Vous naviguez à vue M. le Président quand vous lancez le contrôle des bénéficiaires du RSA en mobilisant deux postes, à grand renfort de communication pour au final vous rendre compte de l’inefficacité, voire l’injustice du dispositif.

Vous naviguez à vue lorsque vous créez le chéquier Déclic pour les jeunes alors que toutes les collectivités ont fait l’expérience de l’échec de ce type de dispositif. Alors même que vous touchez moins d’un tiers des élèves de 3ème de ce département, (une vision très restrictive de la jeunesse) et que ces chéquiers bénéficient en priorité à ceux qui en ont le moins besoin.

Vous naviguez à vue lorsqu’après plus de 2 ans vous vous rendez enfin compte que votre projet d’Historial est démesuré et que vous ne pouvez pas le financer. Mais là encore, même en réduisant le budget, vous continuez !

C’est sûrement votre définition du « On ne lâche rien ».

Ce n’est rien d ‘autre que de l’entêtement déraisonnable

Quand malgré la loi NOTRe et la fin de notre compétence relevant du développement économique, à encore vous continuez avec acharnement à faire de l’immobilier d’entreprise et du développement économique sous couvert de l’étiquette tourisme.

M. Coquelet nous explique avec fierté que « vous n’avez pas à vous excuser de créer des emplois »…Pourtant vous êtes épinglé par la Chambre régionale des comptes sur le peu de fiabilité de vos chiffres via une approche rudimentaire de l’économie touristique de la Vienne.

Depuis votre élection, vous avez :

Augmenté la fiscalité de 18%

Diminué les moyens alloués à la cohésion sociale de nos territoires via la culture, le sport et les associations dans tous les domaines, alors que ce sont les éléments essentiels de notre maillage territorial.


Et vos priorités réelles sont :



  • Le saupoudrage des fonds vers les communes, ACTIV’,



  • L’évènementiel et la communication,



  • L’ARENA et l’Historial, emblèmes d’un partenariat public/privé dont le ruban sera coupé au premier trimestre 2021, la recette éprouvée de l’élu local version XXème siècle.



Nous ne pouvons que constater que vous êtes bien loin des missions prioritaires du Conseil départemental et de l’intérêt général.

C’est pourquoi, cette année encore, nous voterons contre le budget 2018

 

M. Michel TOUCHARD sur la politique culturelle du Département

M. le Président, quand Alain Fouché parle de la culture comme une priorité du Département, je tiens à lui rappeler que le budget global consacré à la culture est passé de 1, 713 M d’euros à 1.587 M d’euros en 2018 (- de 126 000€).

Ceux qui ont perdu :

*Les structures socioculturelles ont bénéficié de 261 000 € en 2016, 270 000€ en 2017 à 180 000€ en 2018.

*L’action culturelle dans les bibliothèques qui passe de 27 000€ à 10 000€ en 2018 ; même si je me félicite de la venue de Jean Teulé invité par la bibliothèque départementale à Nouaillé Maupertuis.

*Le réseau de lecture publique :

En 2016 : 306 000 €

En 2018 : 268 000€

*Le TAP qui est passé en quelques années de 300 000 € à 0€


La grande gagnante : les Heures vagabondes

L’année dernière 390 000 € pour 13 dates et en 2018 515 000€ pour 14 dates. 125 000 € d’augmentation.

Alors vous allez me dire que cette augmentation est due aux exigences de la sécurité mais ce n’est certainement pas la sécurité qui vous a obligés à passer de 13 à 14 manifestations.

Non c’est un choix politique délibéré, vous misez tout sur les Heures vagabondes en sacrifiant toutes les activités culturelles. Comme je l’ai rappelé lors de mon intervention du 21 décembre dernier un abandon de toute subvention de fonctionnement au TAP est une hérésie.

En commission culture, un certain nombre de données chiffrées comparant les 4 scènes nationales de l’ex région Poitou-Charentes nous ont été transmis (frais de fonctionnement, nombre d’ETP…), une seule donnée n’a pas été évoquée et c’est bien dommage, celle du bassin d’habitants.

TAP : 190 000 habitants

Angoulême : 104 000 habitants

La Rochelle : 100 000 habitants

Niort : 80 000 habitants

Alors quand on veut comparer objectivement les scènes nationales des différents départements de l’ex Poitou-Charentes, il faut parler de tout y compris des bassins de populations concernés.

En fait, vous voulez ignorer le phare culturel de notre département avec presque 200 000 spectateurs par an dont 35 % sont hors de Poitiers.

Vous semblez oublier que lors de la saison 2016-2017 le TAP A accueilli 790 collégiens scolarisés dans 9 collèges de la Vienne, a mené 49 projets différents de médiation qui ont touché 1731 élèves issus de 18 collèges du département.

Enfin vous voulez vous cacher la réalité que Poitiers est la capitale de notre Département, que Poitiers et sa grande agglomération représente maintenant la moitié du Département et que son épanouissement culturel aura forcément un retentissement bénéfique sur l’ensemble de la population urbaine et rurale.

Alors je demande à mes camarades de Gauche et à mes collègues de droite encore sensibles à la culture de voter contre cette farce budgétaire.


M. Etienne ROYER, sur l’échec de la politique de contrôle des bRSA

Alors que le Département de la Vienne a mis en place une cellule de contrôle des bénéficiaires du RSA en mars 2016 avec des moyens dédiés à hauteur de deux postes. A l’heure du bilan de cette expérimentation, force est de constater que le dispositif est un échec. Lancée à grand renfort de communication, cette politique de contrôle n’a fait que renforcer la stigmatisation des personnes précaires engagées dans des démarches d’insertion. La mission de contrôle relève des missions de la Caisse d’Allocations Familiales et non du Département. Ne nous trompons pas de cible, la véritable problématique c’est le non-recours aux droits et l’accompagnement des bénéficiaires.






The post Retrouvez les interventions du groupe des élu.e.s de gauche lors de la séance du vote du budget 2018 appeared first on Vienne à Gauche.

ajouter un commentaire


Pour signaler un dysfonctionnement technique ou un contenu qui n’est pas à jour cliquez ICI

Site optimisé pour Mozilla/Firefox. Nous recommandons à nos lecteurs d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox afin de protéger leur vie privée.
Vous disposez d'un droit de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi "Informatique et Libertés "). Pour l'exercer,adressez vous à l'association Rézo Citoyen, Maison des Associations, 21, allée Baco, 44000 Nantes: Contacter Rézo Citoyen
|Signaler un contenu illicite |Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accueil du site | Qui sommes nous | Espace privé | SPIP | Rézo Citoyen soutien la Coop Ouvaton