Syrie. Le Média, Assad... On ne renvoie pas dos à dos un peuple et ses oppresseurs ! - www.rezocitoyen.org

Accueil du site > Informations Générales > NPA > Syrie. Le Média, Assad... On ne renvoie pas dos à dos un peuple et ses (...)

Syrie. Le Média, Assad... On ne renvoie pas dos à dos un peuple et ses oppresseurs !

, par Antoine (Montpellier)mercredi 7 mars 2018

La complexité de la situation ? OK. Mais pas pour la jouer gauche (faussement) Ponce Pilate !

Dossier : Le tollé soulevé par le Media et sa position... médiane sur la Syrie !

Abject : "La rhétorique du dictateur sanguinaire qui massacre son peuple" (Claude El Khal, écouter à partir de 0:50). Curieusement ce mot de rhétorique, appliqué au discours des puissances occidentales sur la Syrie, ne qualifie ni le discours des pro Assad, ni celui des pro Poutine, ni celui des pro Iraniens... Vous avez dit complexité et équidistance ou faux "poncepilatisme" ?

https://npaherault.blogspot.fr/2018...

ajouter un commentaire

2 Messages de forum

  • Ah les "Indignés en peau de lapin ! (voir URL ci-dessous)

    Avec le battage éhonté de l’AFP et de la propagande CIA-OTAN, qui dans nos médias ordinaires, et parmi les amateurs de "récits" rétrospectifs, fait preuve de la moindre lucidité sur la situation en Syrie ?

    À consulter aussi le blog d’Olivier Berruyer de ce matin :
    https://www.les-crises.fr/un-regard...
    par Labévière, Raimbaud et Galice. Ne pas manquer le lien sur l’interview de Roland Dumas...qui dit tout !

    Voir en ligne : http://https://www.legrandsoir.info...

    Répondre à ce message

  • "(...) Le « printemps » arabe est un terme fallacieux avec lequel les Occidentaux ont baptisé la série de révoltes populaires qui a ébranlé les rues arabes fin 2010, début 2011 et qui continue encore, avec tous les malheurs qui l’ont accompagné.

    Le terme exact devrait être « hiver » ou « chaos » arabe. Jamais la situation des pays arabes n’a été aussi désastreuse. Des pays détruits, des morts par centaines de milliers, des réfugiés par millions et des pertes économiques en milliards de dollars. Sans compter le coût psychologique, les animosités intercommunautaires et la fuite des cerveaux.

    Il est vrai que les pays arabes sont un terreau fertile pour les révoltes. Richesses mal distribuées, manque de libertés, régimes autocratiques, problèmes économiques, etc.

    Mais comme expliqué précédemment, ce « printemps » n’a rien de spontané. Les activistes syriens comme Ausama Monajed ont été en relation avec Gene Sharp et financés par les mêmes organismes qui ont supporté Otpor. Le Syrien Radwan Ziadeh, (membre du Conseil National Syrien – CNS – tout comme Monajed) a été financé par la NED ; l’Égyptien Mohamed Adel a été formé par CANVAS à Belgrade en 2009. Sa formation et celle d’autres cyberactivistes égyptiens a été payée par Freedom House. Ce ne sont que des exemples : vous trouverez dans mon livre « Arabesque$ » plus de détails sur de nombreux autres cyberactivistes arabes et leur relation avec CANVAS(...)."

    Voir en ligne : Et qui profite des oppresseurs ?

    Répondre à ce message


Pour signaler un dysfonctionnement technique ou un contenu qui n’est pas à jour cliquez ICI

Site optimisé pour Mozilla/Firefox. Nous recommandons à nos lecteurs d'utiliser le navigateur Mozilla-Firefox afin de protéger leur vie privée.
Vous disposez d'un droit de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi "Informatique et Libertés "). Pour l'exercer,adressez vous à l'association Rézo Citoyen, Maison des Associations, 21, allée Baco, 44000 Nantes: Contacter Rézo Citoyen
|Signaler un contenu illicite |Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accueil du site | Qui sommes nous | Espace privé | SPIP | Rézo Citoyen soutien la Coop Ouvaton